Cas d’usage de Microsoft Power Apps : son utilisation par la SNCF 

Découvrez comment la SNCF s’appuie sur Power Apps pour faciliter le travail de ses techniciens et améliorer la maintenance de ses trains.

Power Apps fait de plus en plus parler de lui. Ce logiciel lancé par Microsoft dans le cadre de sa Power Platform permet au grand public de développer des applications même en sachant peu coder.  Un nombre croissant d’entreprises adoptent des plateformes low-code comme Microsoft Power Apps pour faciliter le développement d’applications et l’innovation en interne.  

Envie d’en savoir plus sur son utilisation concrète sur le terrain ? Nous vous détaillerons dans cet article comment la SNCF s’appuie sur Power Apps pour faciliter le travail de ses techniciens et améliorer la maintenance de ses trains. 

 

  

La situation avant que la SNCF n’adopte Microsoft Power Apps 

 

Présente dans 120 pays, la SNCF a le deuxième réseau ferroviaire le plus dense du monde. Chaque jour, ses trains transportent un peu plus de 10 millions de voyageurs à travers la France. Ces voyageurs sont accueillis dans l’une des 3000 gares gérées par l’entreprise pour prendre l’un de leurs 15 0000 trains commerciaux.  

La SNCF fait donc face à une forte demande du public et à des défis importants en matière de maintenance et de modernisation de leurs équipements. Ces problématiques font partie des priorités de l’entreprise dans sa transformation digitale, engagée depuis plus de 20 ans. 

Voici donc le cadre de notre cas d’usage de Microsoft Power Apps : une entreprise française aussi grande qu’ancienne qui se tourne vers le digital pour être plus efficace. 

 

Le défi des technicentres : la maintenance des bogies 

Comme nous le disions, les équipes de la SNCF ont des travaux de maintenance assez énormes à gérer. C’est pourquoi l’entreprise a mis en place un réseau de 35 technicentres à travers l’hexagone, afin d’assurer le bon fonctionnement des 17 000 matériels roulants dont elle dispose.  

Les 1700 ingénieurs et techniciens qui y travaillent sont chargés d’inspecter chacune des pièces des trains, afin de les rénover ou les changer selon leur état. Parmi les pièces qui font l’objet d’une vérification méticuleuse, il y a les bogies.  

Les bogies (ou « boggies ») sont des chariots situés en-dessous des trains sur lesquels sont fixés des essieux. Le bogie reste mobile par rapport au châssis de la locomotive et permet de s’orienter convenablement dans les courbes. De plus, le bogie joue les rôles de freinage, de suspension du train et de liaison entre la caisse et les essieux. Les bogies sont donc des pièces importantes qui nécessitent une attention particulière. 

Avant de procéder à la reconstruction des bogies et au remplacement de leurs ressorts, il faut au préalable effectuer des calculs d’une grande précision. Par le passé, les techniciens faisaient ces calculs manuellement au crayon sur du papier. Cela générait non seulement une perte de temps importante, car ils prenaient 2 jours, mais aussi un taux d’erreur qui avoisinait les 50%. Autrement dit, il fallait reprendre une réparation de bogie sur deux. 

 

cas usage microsoft power apps

 

 

L’innovation grâce à Power Apps : la création de Digi Bogies 

 

C’est là que Rémi Delarboulas, conseiller numérique de l’équipe de transformation numérique, est entré en scène. Ayant constaté le manque d’efficacité de ce processus sur le terrain, il décide de concevoir une application Power Apps appelée “Digi Bogies”.  

Elle permet aux ouvriers d’enregistrer et suivre leurs projets de réparation en cours. L’application leur détaille l’état de chaque projet et leur recommande un éventail de ressorts selon le type de châssis de bogie. Elle décharge ainsi l’ouvrier des calculs délicats mentionnés précédemment, tout en le laissant choisir le ressort qui lui semble le plus approprié. 

Pour créer Digi Bogies, il s’est appuyé sur une variété de logiciels Microsoft : Power Apps, Power BI, Microsoft Flow et SharePoint.  

  • Power Apps pour le développement de l’application 
  • Power BI pour l’analyse de données et la génération de rapports et de tableaux de bord 
  • Microsoft Flow pour l’envoi automatisé de rappels et de notifications 
  • SharePoint pour le stockage de données 

 

L’objectif initial était non seulement de réduire la perte de temps et le taux d’erreur, mais aussi de faciliter la prise de décision et d’assurer plus de transparence dans le processus. Testée d’abord auprès d’une petite équipe de 20 travailleurs, l’application a eu des résultats très positifs. Elle a notamment permis de réduire le taux d’erreurs de 40 voire 50%.  

  

L’avenir : l’adoption de la Microsoft Power Platform par l’ensemble de la SNCF 

Les résultats prometteurs de l’application Digi Bogie et d’autres applications créées avec Power Apps n’ont pas laissé indifférents les responsables de la SNCF. Ils travaillent aujourd’hui à généraliser l’adoption de la Power Platform aux 165 000 utilisateurs de Microsoft 365 Entreprise (anciennement Office 365) du groupe.  

L’objectif ? Faire d’eux des créateurs d’applications qui contribueront à résoudre les problèmes opérationnels auxquels ils sont confrontés. Pour commencer, une communauté interne à la SNCF a été créée sur Yammer pour faciliter les échanges entre créateurs d’applications. L’entreprise ferroviaire est maintenant à un tournant dans son utilisation de la Power Platform. Il sera intéressant de voir dans les années à venir l’impact qu’auront leurs applications Power Apps sur la performance de l’entreprise. Suspense, suspense… 

 

Si vous êtes intéressé(e)s par Microsoft Power Apps, notre documentation est à votre disposition. N’hésitez pas à l’explorer ! 

Articles liés
Microsoft Power Apps
Power Apps en exemples : 3 applications puissantes créées en entreprise
Découvrez 3 exemples d’entreprises qui ont réussi à régler un problème opérationnel de taille en développant une/des application(s) sur Power Apps. …
Contactez un de nos experts
appels teams

« * » indique les champs nécessaires

RGPD
Hidden
{embed_url}