Le guide complet de la gestion d’entreprise [Edition 2022]

Vous voulez rendre votre gestion d’entreprise plus simple et efficace ? Découvrez les outils-clés et nos 10 conseils de choc.

En France, une entreprise met la clé sous la porte toutes les 33 minutes. La principale cause reste les problèmes de trésorerie. Pour la trésorerie, comme pour l’ensemble de ses ressources, une mauvaise gestion expose ces structures à des risques de faillite. C’est pourquoi une bonne gestion d’entreprise est cruciale pour la survie à long terme de la structure. Alors, comment mettre en place une bonne gestion d’entreprise au sein de votre structure ? Découvrez les réponses dans cet article. 

Toutes les 33 minutes

Qu’est-ce que la gestion d’entreprise ?

La gestion d’entreprise conditionne la pérennité et la croissance de celle-ci. Elle nécessite de l’anticipation et une maitrise des divers aléas. Si elle se fait dans les règles de l’art, cette gestion d’entreprise sera un véritable moteur de développement de l’entreprise.

La définition de la gestion d’entreprise

gestion de projet business central

La gestion d’entreprise, c’est le suivi et l’optimisation des différents processus de l’entreprise pour assurer sa pérennité. Elle est assurée par la direction générale ainsi que par les dirigeants des différents départements de l’entreprise. 

  • Une gestion d’entreprise implique la fixation d’objectifs à atteindre à court, moyen et long terme. Ces derniers sont le moteur du développement de la structure.  
  • Pour avoir les résultats escomptés, il faudra également mettre en place un plan d’action.  
  • Ensuite, les managers devront réaliser un suivi de la stratégie adoptée pour atteindre les objectifs. Cela leur permettra de relever les réussites et les points de blocage. En même temps, ils seront en mesure d’anticiper les actions à mener en cas d’imprévus et de prendre les décisions adaptées.

Ainsi, la gestion d’entreprise s’appuie sur cinq leviers : la planification, la mesure, le contrôle, l’action et la réaction. Elle fonctionne en tandem avec le pilotage de l’entreprise.

Quels sont les bénéfices d’une bonne gestion d’entreprise ?

Une bonne gestion d’entreprise aura une variété de bénéfices pour l’organisation dans son ensemble. 

  • Elle aidera l’entreprise à atteindre les objectifs fixés par la Direction dans le cadre de sa stratégie annuelle.
  • Cette gestion permet aussi une meilleure gestion des ressources. 
  • Elle implique également une meilleure rentabilisation des investissements financiers. Les managers auront plus de visibilité sur les retours sur investissement et pourront agir pour les améliorer. De plus, ils seront en mesure d’éviter les dépenses supplémentaires en anticipant les situations de crise comme la rupture de stock. 
  • À vrai dire, elle constitue une réelle garantie de la stabilité pour une organisation. Au lieu de subir et de gérer à toute allure les différentes crises, les équipes pourront anticiper et planifier. Elles seront davantage dans la prévention que dans la recherche de solution pour les problèmes de l’entreprise à chaque étape de son développement.

Quels sont les outils essentiels pour une gestion d’entreprise efficace ?

Pour mettre en place une gestion d’entreprise bénéfique, nous vous conseillons de vous appuyer sur les trois outils de gestion suivants. Combinés, ils simplifieront votre gestion d’entreprise au quotidien et lui permettront d’aller plus loin.

1. Une stratégie d’entreprise claire et précise avec des KPI

Une bonne gestion d’entreprise repose tout d’abord sur un business plan clair et précis. Il servira de point de référence pour toutes les actions menées. Il permettra également de déterminer les ressources nécessaires et de mesurer la rentabilité du projet d’entreprise. 

En général, ce document contient la présentation de la stratégie d’entreprise avec une analyse du marché. Il présente également les équipes et l’organisation de la structure tout en précisant les prévisions financières. Le business plan doit s’accompagner d’indicateurs de performance (aussi appelés des KPI). C’est grâce à ces KPI que l’entreprise pourra évaluer sa performance par rapport aux objectifs fixés. Et c’est aussi grâce à eux que les décideurs pourront s’assurer de prendre les bonnes décisions au quotidien.

2. Des tableaux de bord

Passons aux deuxième outil-clé de la gestion d’entreprise : le tableau de bord. Il présente les différents indicateurs-clé de l’entreprise sur une seule interface à travers une variété de graphiques et du texte descriptif. 

Il offre aux décideurs une vue à 360 degrés sur la situation de la société. Ainsi, il permet aux managers et aux équipes 

  • De mieux suivre leur performance, 
  • De s’appuyer davantage sur les données d’activité de l’entreprise  
  • Et de fixer des seuils d’alerte pour anticiper les dérives critiques et gagner en réactivité.

Ainsi, les tableaux de bord (ou dashboards) facilitent le pilotage opérationnel et le pilotage stratégique de l’entreprise au quotidien.

3. Des logiciels de gestion d’entreprise

Et enfin, parlons du dernier outil qui peut grandement faciliter votre gestion des entreprises : les solutions de gestion. Il en existe une grande variété, adaptés aux besoins de chaque département : les logiciels de gestion des RH, ceux pour la gestion comptable, d’autres pour la gestion de production (GPAO), les logiciels de Gestion de la Relation Client (ou CRM) etc. 

Et n’oublions pas les Progiciels de Gestion Intégrés, aussi appelés des logiciels ERP (d’Enterprise Resource Planning en anglais). Ce logiciel permet la gestion de l’ensemble des processus d’une entreprise par une seule interface : production, achats, stocks, comptabilité, finance, ressources humaines, contrôle de gestion, tout y passe ! 

Concrètement, ces logiciels de gestion vous permettent de centraliser vos données d’activité pour mieux les analyser. Finies les heures perdues à rassembler, nettoyer et analyser vos données grâce à différents fichiers Excel, sans être sûr(e) de la fiabilité de vos résultats. Ainsi ces logiciels aident l’entreprise à gagner en agilité et en compétitivité.

Comment mettre en place une bonne gestion d’entreprise ? Nos 10 conseils

Pour mettre en place une bonne gestion d’entreprise, il faut avoir les bons outils et adopter les bons gestes. Voici donc 10 conseils à prendre en compte pour que votre entreprise puisse grandir sur le long terme. Que soyez une PME, une PMI, une TPE ou une MGE, ces conseils sont pour vous !

1. Choisissez des objectifs et KPI pour chaque service

Chaque entreprise doit avoir des objectifs précis à court, moyen et long terme. C’est nécessaire à la fois pour l’entreprise dans son ensemble et pour chaque service.  

Les managers et leurs équipes pourront ensuite choisir des KPI pour déterminer si ces objectifs ont été atteints. Parlons par exemple de gestion des ressources humaines. Disons que votre service RH a pour but de mieux conserver les jeunes collaborateurs pour rentabiliser leur formation continue. Il pourra suivre le turn-over et le nombre de démissions parmi les collaborateurs de moins de 35 ans.

Grâce à ces KPI, il sera plus facile de mesurer l’impact des actions menées sur le développement de l’entreprise. Sans KPI clairs, les managers auront du mal à piloter et optimiser les actions des équipes.

productivite power apps

2. Équipez-les de tableaux de bord personnalisés

Maintenant que vous avez vos KPI en poche, il ne vous reste plus qu’à les présenter sur un tableau de bord. Nous vous conseillons de créer un éventail de tableaux de bord personnalisés : 

  • Un tableau de bord général pour une équipe présentant ses 5 à 10 KPI les plus importants, comme le tableau de bord RH 
  • D’autres tableaux de bord plus spécialisés, comme le tableau de bord social pour l’équipe RH 
formation business central finace

3. Structurez votre gestion des risques

Une bonne gestion d’entreprise passe par une bonne maitrise des risques. En effet, une entreprise fait face à différents risques comme les crédits impayés, la hausse des taux d’emprunt ou encore la variation du cours de change. 

Les managers doivent être en mesure de les anticiper, de quantifier leur impact et de prévoir des solutions adaptées. Ainsi, cela évitera à l’entreprise d’être prise au dépourvu et de payer le prix fort. La gestion des risques est garante de sa flexibilité et de son agilité.

4. Connaissez votre prix de revient

Il est crucial que les dirigeants connaissent bien leur prix de revient. Celui-ci correspond à l’ensemble des charges directes et indirectes que l’entreprise paie pour produire et distribuer un produit ou service. 

Grâce à une bonne connaissance de ces prix, l’entreprise évite les pertes. Elle pourra également optimiser ses marges et améliorer la rentabilité de ses activités. D’ailleurs, au-delà de la bonne gestion, une entreprise doit prendre connaissance des coûts de son activité pour faire face à la concurrence et être rentable. Dans le cas contraire, elle risque de faire faillite.

5. Identifiez votre niveau de stock optimal

La gestion de stock compte parmi les points les plus importants dans la gestion d’entreprise. Il est indispensable de vérifier le niveau de stock et de l’optimiser pour que la structure soit toujours en mesure de satisfaire ses clients. L’idée sera d’éviter les ruptures, mais aussi de ne pas surstocker puisque cela pourrait engendrer des pertes. L’un ou l’autre pourrait conduire l’entreprise à supporter des coûts supplémentaires et à toucher à sa trésorerie. 

Facilitez votre gestion de stocks grâce à un logiciel dédié. Les ERP modernes intègrent aujourd’hui systématiquement un module de gestion des stocks. Ce module centralise les données liées à vos stocks de produits et les connectent avec les flux d’achats et de commandes en cours. Vous avez des questions sur les ERP ? N’hésitez pas à nous les poser ! Nous sommes un intégrateur Microsoft certifié pour leur ERP Business Central. 

6. Limitez vos frais fixes

Les frais fixes, ce sont les dépenses que l’entreprise sera obligatoirement amenée à supporter, quel que soit son niveau d’activité. Nous parlons ici de dépenses liées à la location des bureaux, aux salaires des employés, à ses frais administratifs, à l’amortissement d’outils de productions, aux remboursements d’emprunts etc.  

Pour pérenniser ses activités, elle doit s’assurer de les garder sous contrôle. Leur augmentation doit suivre de près celle des bénéfices de l’entreprise. En effet, s’ils sont trop élevés, une entreprise risque de faire faillite si ses bénéfices baissent brusquement. Limiter ses frais fixes est un choix particulièrement stratégique pour les jeunes entreprises, mais il reste important par la suite.

7. Gardez un œil sur votre comptabilité et vos échéances fiscales

Même si la comptabilité doit être tenue par une personne qualifiée, le dirigeant d’entreprise doit s’assurer de garder un œil dessus. Il est donc important qu’il maitrise quelques notions clés dans le domaine. Les notions de seuil de rentabilité, de trésorerie nette ou de besoin en fonds de roulement (BFR) comptent parmi celles que chaque directeur et directrice devrait connaitre. Cela leur permettra de mieux échanger avec leur équipe comptable et d’avoir une prise de décision plus éclairée.  

En plus de la comptabilité, il doit également se tenir au courant des échéances fiscales incontournables. Certes ces échéances sont connues du service comptable et financier mais elles ont aussi un impact sur le calendrier de l’entreprise dans son ensemble. Du fait de leur poids sur la trésorerie de l’entreprise, elles influencent fortement la planification des investissements.

formation business central decouverte

8. Suivez votre facturation et vos règlements clients de près

Les paiements clients permettront à l’entreprise de régler les factures auprès de ses fournisseurs. Un décalage de paiement pourrait alors lui être fatal surtout, si sa trésorerie est faible. Alors, pour une bonne gestion d’entreprise, les managers doivent suivre les facturations et les règlements de près.  

Il s’agit de développer un processus pour réduire les impayés et accélérer les règlements clients. Comme par exemple des relances automatiques pour les impayés. Si une entreprise se laisse dépasser par ses impayés, elle ne disposera pas d’un fonds de roulement assez important pour se maintenir à flot.

9. Diversifiez et travaillez votre relation fournisseurs

La relation d’une entreprise avec ses fournisseurs, c’est le nerf de la guerre. C’est ce qui lui permet de bénéficier de prix compétitifs et de stabiliser son approvisionnement. 

Pour être compétitive, l’entreprise doit savoir négocier les prix auprès de ses fournisseurs. Travailler avec un nombre réduit de prestataires ne lui permettra pas de faire jouer la concurrence. Le service des achats doit diversifier le panel fournisseur et répartir les achats pour avoir le meilleur rapport qualité-prix.  

Il est aussi important pour une entreprise d’entretenir de bonnes relations avec ses fournisseurs. En effet, difficile de s’appuyer sur un fournisseur en cas de problème si elle n’a pas de relation de confiance avec lui.

10. Gardez un suivi de trésorerie à jour

Et enfin, voici notre dernier conseil : une bonne gestion d’entreprise implique un suivi régulier de trésorerie. Cela commence par un plan de trésorerie ainsi qu’une stratégie financière solides. 

Ensuite, le service comptable, la DAF ainsi que le chef d’entreprise doivent régulièrement faire le point sur le niveau de trésorerie, les créances et les dettes. 

Ainsi, l’entreprise pourra anticiper d’éventuels problèmes financiers et trouver rapidement des provisions de trésorerie. C’est un travail crucial car la gestion financière d’une entreprise est déterminante pour sa survie. Quel que soit le nombre de clients ou de commandes d’une start-up, elle devra mettre la clé sous la porte si elle n’a plus de trésorerie dans ses caisses.

Besoin de plus de conseils ? N’hésitez pas à nous contacter pour faire le point sur vos besoins et sur les meilleurs outils pour optimiser la gestion de votre organisation. 

Envie d’en savoir plus sur Business Central, l’ERP de Microsoft ? Découvrez la Business Central Documentation et sa complémentarité avec Power BI et avec Microsoft 365 Entreprise (anciennement Office 365).

Articles liés
Pourquoi travailler avec un intégrateur ERP
Pourquoi s’appuyer sur un intégrateur ERP ?
Vous souhaitez adopter un ERP ou en changer mais vous manquez d’expérience en interne ? Découvrez comment un intégrateur ERP peut vous aider. …
Les avantages d'un CRM Marketing
4 problèmes qu’un CRM Marketing peut vous aider à régler
Votre équipe marketing a besoin d’être plus efficace ? Ou du mal à calculer son ROI ? Découvrez 4 problèmes qu’un CRM Marketing peut résoudre. …
Business Central ERP Microsoft
L’ERP Microsoft : découvrez les atouts de Business Central
Qu’est-ce qui distingue l’ERP Microsoft des autres ERP sur le marché ? Découvrez les forces de ce logiciel tout-en-un pour les PME. …
Contactez un de nos experts
appels teams

« * » indique les champs nécessaires

RGPD
Hidden
{embed_url}